Etats-Unis, Europe, quoi de neuf ?

19/10/2020

Etats-Unis

Incertitude politique :

Bien que Donald Trump (Républicain) reste distancé par Joe Biden (Démocrate) dans les sondages, l’ancien Vice-Président de Barack Obama étant notamment donné en tête par les derniers sondages dans la majorité des Etats clés (swing states), l’issue de l’élection présidentielle du 3 novembre reste incertaine. D. Trump a notamment répété qu’il pourrait contester les résultats qui seront annoncés le soir de l’élection en cas de « fraude », sous-entendant que celle-ci pourrait venir du vote par correspondance, favorisé par le contexte de pandémie. Un éventuel flou au soir de l’élection pourrait plonger les Etats-Unis dans la confusion pendant plusieurs jours, et jouer en défaveur du dollar US et des actifs risqués.

 

Activité :

Du côté économique, les ventes au détail ont bondi en septembre (+1.9% m/m après +0.6% en août) pour le cinquième mois de suite alors que l’indice de confiance du consommateur de l’Université du Michigan progresse légèrement (81.2 en octobre après 80.4 en septembre). Ces nouvelles positives sur le front de la consommation doivent être tempérées par d’autres indicateurs moins encourageants sur le front de l’emploi (nouvelles inscriptions au chômage au plus haut depuis août à presque 900 000, ralentissement des créations d’emplois) alors qu’un tiers des jobs détruits au printemps n’ont pas été « recréés » par l’économie américaine. Par ailleurs, les craintes liées à la résurgence de l’épidémie se font sentir, les nouveaux cas de Covid19 ayant atteint, vendredi 16 octobre, un plus haut depuis juillet. Enfin, l’expiration progressive des mesures de soutien à l’économie votées en mars et avril (2 200 puis 500 milliards de dollars US) menace la poursuite de la reprise, comme le signale notamment le Président de la Fed. Les négociations entre l’administration Trump et les Démocrates, majoritaires à la chambre des représentants, pour prolonger la perfusion budgétaire sont au point mort à deux semaines de l’élection présidentielle.

 

Les chiffres de la semaine :

Inscriptions au chômage (22/10), PMI manufacturier d’octobre (23/10)

 

 

Europe

Politique :

L’Europe s’affaire sur deux dossiers brulants que sont d’une part le Brexit et la négociation de l’accord sur les futures relations UK-EU alors que Boris Johnson souffle le chaud et le froid et a demandé ce weekend aux britanniques de se préparer à un no deal, et d’autre part la validation du plan de relance européen de 750 milliards d’euros qui reste menacée par l’opposition de certains pays – Hongrie et Pologne en tête – à un mécanisme qui conditionnerait le versement des crédits européens au respect de l’Etat de droit.

 

Activité :

Le rebond de la confiance des entreprises observé cet été a nettement ralenti en zone euro au mois d’octobre avec la résurgence de l’épidémie de coronavirus, comme en témoigne l’indice Zew (52.3 après 73.9 en septembre). Les perspectives de reprise économique s’assombrissent alors que plusieurs pays européens ont pris, ces derniers jours, de nouvelles mesures restrictives pour briser la chaîne de propagation du Covid19 (couvre-feu en France et en Belgique, confinement de la région de Madrid, fermeture des bars dans plusieurs grandes villes d’Allemagne…etc.)

 

Inflation :

L’inflation en zone euro ressort en baisse en septembre (-0.3% a/a après -0.2% en août), avec un chiffre de -0.4% en Allemagne et une stabilité en France (0.0%).

 

Les chiffres de la semaine :

Interventions de la Présidente de la BCE (19/10, 21/10), PMI manufacturier d’octobre – Allemagne, France, Zone Euro (23/10)