Deal aux US, nouvelle souche et impasse sur le Brexit en Europe

21/12/2020

Accord sur un nouveau plan d’aide aux Etats-Unis, Brexit et nouvelle souche du virus mettent l’Europe sous pression

Etats-Unis

Politique : Les Républicains (majoritaires au Sénat) et les Démocrates (à la chambre des représentants) sont parvenus à un accord dimanche 20 décembre sur un nouveau plan de soutien à l’économie d’environ USD 900 milliards. Ce plan devrait être soumis au vote dès ce lundi. En synthèse, ces mesures cibleront les ménages les plus fragiles et les chômeurs (aides financières, moratoire sur les expulsions de logements), les petites et moyennes entreprises, renforceront les dispositifs d’aide alimentaire et financeront le déploiement de la campagne de vaccination.

Fed : Sans surprise, la Fed a confirmé qu’elle continuerait de soutenir la reprise économique jusqu’à ce que des « progrès substantiels » soient accomplis. Le FOMC n’a en revanche pas touché au montant de ses rachats d’actifs et se garde ainsi une certaine marge de manoeuvre au cas où elle devrait muscler ses actions dans les mois à venir.

Activité : Les ventes au détail du mois de novembre ont reculé (-1.1%, m/m) plus que ne l’attendaient les économistes (consensus à -0.3%), confirmant le ralentissement de la reprise économique alors que les Etats-Unis souffrent d’une situation sanitaire toujours préoccupante (plus de 310 000 décès) qui pèse sur le revenu des ménages et a déclenché de nouvelles mesures sanitaires contraignantes dans de nombreux Etats.

Le ton accommodant de la Fed, mercredi dernier, et les espoirs d’un accord au Congrès avaient poussé la paire EURUSD à flirter avec le seuil des 1.23 en fin de semaine dernière mais la dégradation de la situation sanitaire en Europe, provoquée par l’apparition d’un souche plus facilement transmissible du Covid19, ont fait flanché les marchés en ce début de semaine. Plusieurs plays européens ont coupé les vols en provenance du Royaume-Uni, qui a brutalement reconfiné plusieurs régions – dont Londres. Ce retournement de situation a ravivé la flamme du risque et ramené la paire EURUSD sur les 1.2150/60, une zone d’attente tant que la situation n’est pas stabilisée (notamment une vision sur l’étendue de la propagation de cette nouvelle souche ailleurs dans le monde).

Les chiffres de la semaine : PCE (indicateur préféré de la Fed pour l’inflation, le 23/12), Commandes de biens durable du mois de novembre (24/12).

Europe

Politique : Les négociations sur les relations post-Brexit se poursuivront cette semaine alors que le Parlement européen appelait à trouver une solution avant la fin du weekend, pour avoir le temps de revoir les détails de l’accord avant de se prononcer dessus. Les discussions se concentrent désormais sur la pêche, obstacle majeur à la concrétisation d’un accord définitif. Il s’agit principalement de trouver une solution arithmétique concernant la rétrocession de quotas de pêche d’un côté comme de l’autre (accès des européens aux eaux britanniques et des britanniques aux eaux européennes) et de valider le système de révision de ces quotas (notamment la fréquence).

Sanitaire : Au-delà du Brexit, c’est bien la situation sanitaire qui occupe à nouveau le devant de la scène, avec les déclarations alarmistes du Premier Ministre britannique Boris Johnson et de son ministre de la santé, qui ont annoncé de nouvelles mesures de confinement, à Londres et dans le sud-est de l’Angleterre notamment, prenant de cours les britanniques qui avaient prévu de se réunir pour les fêtes. C’est la détection d’une souche qui serait plus facilement transmissible, et jugée responsable de l’augmentation sensible des contaminations et des hospitalisations depuis début décembre, qui a provoqué ce revirement. Les autorités reconnaissent par ailleurs ne pas savoir, à ce stade, si cette souche est plus mortelle que les autres ou ce qu’il en est de l’efficacité des vaccins déjà développés face à ce variant du virus.

La livre sterling a payé le double prix du sur-place des négociations du Brexit et de ce nouveau tour de vis sanitaire, et la paire EURGBP s’échange ce lundi autour des 0.9170, après une incursion au-dessus des 0.92 en début de séance, loin des 0.9050 de vendredi dernier.

Activité : L’indice IFO du climat des affaires en Allemagne a rebondi en décembre, à 92.1 après 90.7 en novembre, malgré la hausse des contaminations observée outre-Rhin notamment depuis le début du mois.

Les chiffres de la semaine : pas d’indicateurs majeurs attendus cette semaine