Le contrôle du Sénat en jeu aux Etats-Unis, l’Europe toujours sous la pression du Covid19 en 2021

05/01/2021

Le contrôle du Sénat en jeu aux Etats-Unis, l’Europe toujours sous la pression du Covid19 en 2021

Etats-Unis

Politique : le contrôle du Sénat sera en jeu ce mardi 05 janvier avec l’élection des deux sénateurs de Géorgie, qui décidera de la marge de manoeuvre dont disposera Joe Biden pour mettre en place son programme. Alors que la Chambre des Représentants lui est acquise, Biden aura besoin des deux sièges de Géorgie pour faire monter le contingent démocrate à 50 et faire basculer le Sénat (en cas d’égalité au Sénat, comme ce serait ici le cas avec 50 sièges démocrates et 50 sièges républicains, c’est le Vice-Président qui départage les deux camps). C’est donc l’enjeu majeur de ce début d’année, qui pourrait décider de l’ampleur d’un éventuel nouveau plan de relance.

Les derniers sondages annoncent deux courses au coude-à-coude dans cet Etat très contesté, remporté de justesse et contre toute attente par Biden alors que l’Etat n’avait plus voté démocrate depuis 1992. Les résultats pourraient n’être connus qu’après plusieurs jours, si des recomptes et d’éventuels recours devaient retarder les chiffres définitifs. Comme au cours de la présidentielle, le vote des minorités sera déterminant pour l’issue du scrutin.

Activité : la période des fêtes de fin d’année a été pauvre en nouvelles données économiques et les yeux sont tournés vers les indicateurs sanitaires. Le nombre de patients hospitalisés, en forte hausse sur le dernier mois, inquiète particulièrement les autorités qui craignent une saturation des services de soin si la tendance n’est pas inversée rapidement. Enfin, le rythme des vaccinations n’est pas à la hauteur des ambitions affichées en décembre.

Chiffres de la semaine : la première semaine de l’année sera notamment animée par la publication de l’indicateur ISM manufacturier de décembre attendu en repli (05/01) et les chiffres du marché du travail qui devraient montrer un tassement des créations d’emploi (08/01)

Dans ce contexte de début d’année, la paire EURUSD flirte avec les 1.23. L’arrivée massive, bien que progressive, de plusieurs vaccins et le déploiement des campagnes de vaccination à travers le monde au cours du premier semestre 2021 devrait favoriser le retour du risque et pénaliser le billet vert, avec des objectifs à 1.25 (vus en début 2018 et fin 2014) et 1.30 (automne 2014).

 

Europe

Sanitaire : l’Allemagne, qui a connu un record de décès mercredi dernier (+1000), et le Royaume-Uni, où les nouvelles contaminations quotidiennes ont dépassé les 50 000 à plusieurs reprises ces derniers jours, devraient prolonger voire renforcer les mesures de restrictions déjà en vigueur. Ces décisions pourraient être prises alors que l’impact du brassage des fêtes de fin d’année n’est pas encore clair et devrait être visible d’ici une semaine. L’impact économique de ces mesures reste incertain alors que les campagnes de vaccination ont débuté de façon disparate au sein de l’Union Européenne. 2021 est annoncée comme l’année de la reprise et les premiers mois s’annoncent décisifs pour conforter un rebond déjà contrarié en fin d’année par une remontée brutale des contaminations.

Politique : la fin d’année a été riche pour l’Union Européenne, qui a levé les doutes sur son plan de sauvetage de 750 Mrds d’euros, a obtenu un accord avec le Royaume-Uni sur les relations commerciales post-Brexit à la veille de Noël et a également avancé sur un accord d’investissement avec la Chine pour tenter de rééquilibrer les relations entre les deux blocs.

Les premiers jours de 2021 n’ont pas révélé, à ce stade, de problèmes majeurs dans les échanges UE-Royaume Uni au niveau des frontières (France ou Irlande notamment) mais de possibles tensions restent à surveiller.

Chiffres de la semaine : taux de chômage en Allemagne (05/01), taux d’inflation préliminaire du mois de décembre en Allemagne (06/01), taux d’inflation préliminaire du mois de décembre en zone euro (07/01)