Le plan de relance US fait reculer le billet vert, l’EURUSD au-dessus des 1.19 en attendant la Fed

16/03/2021

Le plan de relance massif qui a été validé par la Chambre des Représentants aux Etats-Unis a mis un terme au rebond du billet vert, qui était remonté à un plus haut de trois mois. Dans le même temps, la BCE a annoncé qu’elle augmenterait ses achats d’actifs au deuxième trimestre, indiquant son intention de limiter la remontée des taux d’intérêt. Au total, la paire EURUSD est remontée au-dessus des 1.19, dans l’attente de la réunion de la Fed cette semaine. Sur le plan sanitaire, les déboires du vaccin AstraZeneca pourrait freiner la campagne de vaccination en Europe, très dépendante des livraisons du laboratoire anglo-suédois pour atteindre ses objectifs ambitieux d’ici l’été.

Le rebond du dollar américain s’essouffle après avoir atteint le 9 mars son plus haut niveau en 3 mois, avec une paire EURUSD flirtant avec les 1.1835 la semaine dernière. Si le vote définitif à Washington du plan de soutien à l’économie a ralenti le mouvement, la paire cherche un point d’équilibre, probablement autour des 1.20.

Ce léger mieux de l’euro intervient alors que la BCE, via sa Présidente C. Lagarde, a indiqué que les rachats d’actifs allaient accélérer au prochain trimestre, signalant son inquiétude liée à l’augmentation de l’inflation et à la remontée des taux. Au contraire, son homologue à la Fed minimise, à ce stade, les craintes d’un retour durable de l’inflation. Nous verrons à l’occasion de la réunion de politique monétaire de la Fed de cette semaine, si son Président réaffirme sa position. Bien que les dernières données économiques américaine soient favorables, J. Powell semble pencher pour une position attentiste à court terme et refuse de donner du crédit au scénario d’une hausse de taux précoce.

Si l’optimisme des marchés se ravive à l’approche de mercredi, et que les taux reprennent leur hausse, J. Powell pourrait néanmoins être contraint de hausser le ton. Dans ce cas de figure, il rappellerait que l’économie américaine est loin d’être remise (près de 10 millions détruits n’ont pas été recréés) et pourrait engager un bras de fer avec les marchés pour affirmer la crédibilité de la Fed.

 

Etats-Unis

Politique : Le plan de soutien massif à l’économie a été voté par la Chambre des Représentants mardi 09 mars, marquant une première victoire politique d’ampleur pour Joe Biden. Les ambitions du Président couvrent également la situation sanitaire, puisque près de USD 70 milliards sont consacrés à la production de vaccins, aux tests, au traçage et à la vaccination elle-même. 60 millions d’américains ont reçu au moins une dose de vaccin, avec l’objectif d’atteindre les 100 millions début mai (soit 100 jours après l’intronisation du nouveau Président).

Activité : La confiance des consommateurs remonte, d’après le dernier chiffre de l’université du Michigan (83 en chiffre préliminaire, après 76.8 en février). Par ailleurs, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 1.7% en février (glissement annuel), la plus forte hausse depuis un an. Cependant, ce chiffre n’est pas la mesure de l’inflation privilégiée par la Fed, qui scrute le PCE, dont la dernière marque (janvier) a atteint 1.5%.

Chiffres de la semaine : Les ventes au détail ont déçu en février (-3% en glissement mensuel), perturbées notamment par une météo capricieuse. A suivre également la réunion de politique monétaire de la Fed (17/03)

 

Europe

Politique monétaire : Christine Lagarde a affirmé jeudi dernier que le rythme des rachats d’actifs allait augmenter au deuxième trimestre, suggérant que la BCE garde un oeil sur l’inflation et le début de remontée des taux d’intérêt.

Sanitaire : La situation sanitaire se complique dans plusieurs Etats européens, notamment l’Italie qui a décidé un reconfinement à partir de ce lundi face à la hausse des contaminations, après avoir rouvert les bars et restaurants, ou en France, qui connaît également une résurgence de l’épidémie. Par ailleurs, les doutes suscités par le vaccin AstraZeneca ont entraîné la suspension de la campagne de vaccination dans plusieurs pays de l’Union Européenne (Danemark, Allemagne, France, Italie, notamment), en attendant un premier avis de l’autorité européenne du médicament ce mercredi.

Chiffres de la semaine : L’indice ZEW du sentiment économique du mois de mars en Allemagne remonte nettement, à 76.6, après 71.2 au mois de février.