Les taux d’intérêt US reculent et entraînent le billet vert à la baisse, l’EURUSD remonte vers les 1.19

12/04/2021

Les taux d’intérêt US reculent et entraînent le billet vert à la baisse, l’EURUSD remonte vers les 1.19

Les récentes interventions du Président de la Fed, J. Powell, pourraient avoir calmé, au moins pour un temps, le rebond du billet vert auquel nous assistons depuis le début de l’année. Ce dernier a en effet rappelé, ce weekend encore, que malgré les signes de forte reprise économique aux Etats-Unis, le marché de l’emploi n’était pas revenu à son niveau d’avant-crise (8.5 millions d’emplois non « récupérés ») et que le retour de l’inflation ne devrait être que temporaire, justifiant ainsi la poursuite d’une politique monétaire accommodante pour période prolongée.

Ces remarques ont freiné la remontée spectaculaire des taux d’intérêt aux Etats-Unis, où le rendement des obligations d’Etat à 10 ans a frôlé les 1.75% le 31 mars, remontée qui a soutenu le rebond de l’USD depuis début janvier. Ce lundi, le taux à 10 ans US est à 1.66%. Dans le même temps, l’Union Européenne peine à sortir de l’ornière, notamment en raison de la lenteur du lancement du plan de relance européen Recovery, qui prévoit un endettement commun via la Commission Européenne (EUR 750 milliards), alors que les Etats-Unis jouent à fond la carte budgétaire.
Techniquement, la paire EURUSD s’échange autour des 1.19 après avoir touché les 1.1935 la semaine dernière, au plus haut depuis le 23 mars. Cette semaine, nous surveillerons particulièrement les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis.

 

Etats-Unis
Sanitaire : Les Etats-Unis poursuivent leur campagne de vaccination massive (record de 4.6 millions de doses injectées samedi 10 avril) malgré la récente recrudescence des contaminations et des hospitalisations. Bien que la situation soit nettement meilleure qu’au plus fort de la crise, les autorités sanitaires mettent en garde contre une réouverture incontrôlée qui relancerait l’épidémie, menaçant la reprise. Le Président de la Fed s’est lui-même fait le relais de ces craintes, identifiant une rebond de l’épidémie comme un risque planant au-dessus de la reprise.
Activité : L’indice des prix à la production (PPI) est ressorti en net rebond, affichant une hausse de 4.2% en glissement annuel.
Chiffres de la semaine : Indice des Prix à la Consommation du mois de mars, attendu à +1.6% pour l’inflation sous-jacente (13/04) ; Ventes au détail du mois de mars (15/04)

 

Europe
Politique : Sur le front politique, l’Union Européenne peine à lancer son fonds de relance Recovery, qui devrait permettre à la Commission Européenne d’emprunter EUR 750 milliards pour doper la reprise économique, notamment dans les pays les plus touchés par la crise du Covid19. Le processus de validation de ce fonds de relance est en effet embourbé dans plusieurs Etats membres, notamment l’Allemagne et la Pologne.
Le ministre français de l’économie, Bruno Le Maire, a fait part de son inquiétude ces derniers jours face à cet enlisement, craignant que l’UE prenne du retard face aux Etats-Unis et à la Chine dans la course au redémarrage économique. Par ailleurs, en réponse à des critiques dénonçant le manque d’ambition du plan Recovery, le Président du Conseil Européen, Charles Michel, a estimé que le montant décidé (EUR 750 mdrs) était « robuste », compte tenu notamment des premières mesures d’urgence prises par les gouvernements européens au niveau national.

Sanitaire : Confrontée à une troisième vague, la chancelière allemande Angela Merkel pourrait faire passer une loi renforçant les pouvoirs de l’état fédéral, en vue d’imposer de façon homogène de nouvelles mesures restrictives aux différents lander.
Chiffres de la semaine : Indice ZEW du sentiment économique en Allemagne, attendu en progression (13/04), Inflation du mois de mars (16/04)