L’EURUSD s’installe au-dessus des 1.21, soutenu par le regain d’optimisme sur le front sanitaire et le soutien budgétaire US

22/02/2021

Les fondamentaux des dernières semaines se confirment, à savoir un regain d’optimisme global conforté par les premiers fruits des campagnes de vaccination à travers le monde, l’approche du nouveau stimulus fiscal aux Etats-Unis, la tonalité accommodante de la Fed et des nouvelles rassurantes en Europe.

Sur le front sanitaire des signes positifs émergent aux Etats-Unis, où la pandémie recule depuis le pic de début janvier (contaminations quotidiennes divisées par 3, hospitalisations divisées par 2). Par ailleurs, d’autres pays comme le Royaume-Uni et Israël, qui ont massivement vacciné, commencent à relâcher les mesures sanitaires (déconfinement progressif et passeport vaccinal en Israël).

En Europe, la confiance des investisseurs et les prévisions concernant l’activité manufacturière sont orientées à la hausse, notamment en Allemagne, le moteur de la zone euro. La situation sanitaire est contrastée même si elle s’améliorer dans les pays qui ont pris des mesures restrictives depuis plusieurs semaines. En France, où la situation est stabilisée depuis deux semaines, certaines régions connaissent une résurgence brutale des contaminations et le gouvernement pourrait décider d’adapter les mesures sanitaires en fonction des circonstances locales.

A court terme, cette configuration favorable aux actifs risqués pourrait limiter le potentiel de hausse du billet vert et soutenir la paire EURUSD, qui s’échange ce lundi autour des 1.2140. D’un point de vue technique, la paire pourrait viser le plus haut de février à 1.2169, ouvrant la voie vers les 1.22 et, plus loin, l’objectif du plus haut annuel (1.2349). A la baisse, un retour vers la zone clé des 1.2055/60 pourrait signaler un début de retournement sous les 1.20.

Etats-Unis

Politique : Le plan de soutien à l’économie tant attendu de USD 1.900 Mrds pourrait être soumis au vote ce vendredi à la Chambre des Représentants. D’ici là, le Président Biden devrait impulser un geste en faveur des petites entreprises et des indépendants, qui n’ont pas tous reçu les aides gouvernementales auxquelles ils sont pourtant éligibles.

Activité : Les ventes au détail du mois de janvier ont largement surpris à la hausse, bondissant de 5.3% (consensus à 1.2%) par rapport au mois précédent, profitant du chèque de USD 600 dollars distribué ces dernières semaines aux consommateurs en réponse à la crise.  L’activité manufacturière reste robuste, comme en témoigne l’indice PMI manufacturier Markit qui se replie à 58.5 en février après 59.2 en janvier, mais reste à des niveaux élevés (un chiffre au-dessus de 50 indique une expansion de l’activité).

Chiffres de la semaine : Indice de confiance des consommateurs du Conference Board (23/02), Commande de biens durables de janvier (25/02), 2ème estimation du PIB du T4 (25/02), Indice PCE de l’inflation de janvier (26/02)

 

Europe

Activité : En Allemagne, l’indice ZEW qui mesure le sentiment des investisseurs a largement dépassé les attentes la semaine dernière, soutenu notamment par les espoirs d’un fort rebond de la croissance dans les 6 prochains mois, qui serait notamment nourri par une re-décollage de la consommation. Ce sentiment se confirme en début de semaine, avec la publication d’un indice IFO supérieur aux attentes, alors que les entreprises revoient à la hausse leurs prévisions de production et d’exportations.

Chiffres de la semaine : L’indice IFO du sentiment des entrepreneurs est ressorti en hausse ce lundi à 92.4 (après 90.3 en janvier), Inflation de la zone euro en janvier (23/02), Confiance des consommateurs allemands (25/02)